Villa S12

La parcelle dédiée au projet de la villa S12 se situe dans un quartier résidentiel de Saint-Aygulf, au Nord-Ouest de la commune.
L’architecture de la maison s’inscrit dans une écriture contemporaine sur deux niveaux. Elle s’insère dans la partie la plus haute de la parcelle et jouxte la limite ouest de la zone d’implantation autorisée.

Projet :Villa S12

L’étage dit «niveau -1» abrite un garage, les locaux techniques, la piscine, ainsi que des chambres. Les accès
piétons et véhicules se font depuis cet étage. Ce niveau constitue le socle de la maison, intégré dans le dénivelé.
Le «niveau 0» est scindé en deux volumes, l’un abrite les pièces de nuit, l’autre les pièces de jour.
Un emmarchement fait le lien entre les pièces à vivre, la terrasse et la piscine. facilement identifiables en plan masse.
Afin de respecter les prospects imposés par le règlement d’urbanisme, leur hauteur varie. Les toitures sont de type «toiture-terrasse», inaccessibles et gravillonnées.
Les ouvertures les plus généreuses se situent sur les façades Sud et Est, afin de faire profiter les espaces de
vie d’un maximum de lumière naturelle et de la vue sur le jardin et le littoral varois. Les autres façades quant à elles, sont composées d’ouvertures aux dimensions réduites, ou en sont même dépourvues, limitant strictement les vis-àvis avec le voisinage.
Les menuiseries sont en aluminium de couleur gris anthracite (RAL 9007), au-même titre que les brise-soleil
installés au «niveau 0» sur les façades Sud et Nord.
Les enduits de façade sont lissés fin, et de couleur blanc cassé, pour l’ensemble du «niveau -1» (piscine et habitation compris). Les murs de soutènement créés sont recouverts du même enduit. Les murs bahut des clôtures, existants, sont restaurés, et le même enduit est appliqué. Un des volumes du «niveau 0» est traité en béton gris (RAL 9011), teinté dans la masse. Le socle de la terrasse, identifiable sur la façade Est et Sud, est traité de la même manière. Un accès piétons est ménagé sur la partie Ouest de l’habitation grâce à des escaliers paysagés (marches engazonnées et contremarches en bois scellées au sol).
Afin de maintenir les terres et permettre l’aménagement des accès piétons en périphérie de la maison, des murs de soutènement sont édifiés.