Logement T1

Positionné au croisement de deux voies, le projet doit, à travers son implantation et sa volumétrie, assurer le rôle d’interface entre un tissus pavillonnaire hétéroclite et une opération immobilière très dense.
À la mixité programmatique dictée par le cahier des charges et à la densité que celui-ci impose de mettre en place, l’atelier propose d’ajouter une aire partagée, ap- propriable par les résidents.

Projet :Logement T1
Localisation :Toulon 83000
Surface :2300,00 m2
Coût du projet :n.c
Mission :DCE
Maîtrise d’ouvrage :Privée
Logement T1

Trait identifiable du projet, sa bichromie permet de marquer la volumétrie du socle : le béton gris, teinté dans la masse, habille les deux premiers niveaux. Commerces, parkings et premier niveau de logements sont inclus dans une même strate, dont l’épaisseur « assoit » le bâtiment. Tout comme les débords de dalles et des balcons des étages supérieurs (jusqu’à R+5), le socle accentue l’horizontalité du projet. L’aire partagée épouse la volumétrie du socle, et contient les circulations piétonnes qui permettent de rejoindre les parkings sans pour autant passer le parking. S’y trouvent également les jardins et un espace de jeux.
Afin d’insérer pleinement l’opération dans son environnement résidentiel, les logements développés dans les étages supérieurs sont scindés en deux entités. Leurs volumes sont calibrés en cohérence avec les typologies des constructions qui jouxtent la parcelle. Ainsi, les échelles des plots répondent à la fois au pavillon existant à l’est puis à la résidence « Le Rossini » à l’ouest.
Le but affiché du projet est de proposer des logements qui bénéficient d’au moins deux orientations pour les T2, et qui soient traversants pour les typologies allant du T3 au T5. Les garde-corps, à barreaudage verticaux fins, limitent l’effet de masque visuel, libérant la vue depuis les appartements.