Plage S1

La parcelle allouée au lot n°12 est positionnée dans la partie nord de la plage Saint-Aygulf. Celle-ci jouxte la route Nationale 98 et épouse le tracé du littoral varois.

Cette infrastructure impose d’ores et déjà de configurer le volume bâti de la future installation de telle sorte à ce que celui-ci :
– ne constitue pas de barrière visuelle pour les promeneurs postés sur l’esplanade en partie haute.
– soit développé sur un seul et unique niveau.

Projet :Plage I1

Conscients de ces enjeux, le projet se développe comme un « L », disposant une première construction au Nord de la parcelle qui abrite les éléments de programme dédiés à l’accueil et au bar de plage. Y sont installés un WC et un local poubelle, accessibles depuis la rampe d’accès depuis une entrée dissociée de celle du public.
Au-dessus du WC, un faux-plafond est créé afin de permettre l’installation des équipements techniques de ventilation des locaux : comme explicité ci-dessous, un bardage bois suffisamment ajouré habille les toitures et camoufle les dispositifs de traitement de l’air.
La seconde construction abrite la terrasse selon les préconisations du cahier des charges. Les aires de jeu sont exclusivement installés au sud, et face à la mer à l’est.
Le souhait d’une architecture qui ne s’impose pas par sa masse a non seulement dicté la morphologie du projet,
mais il a aussi induit le choix des matériaux. Le caractère naturel du site, et le fait d’installer le projet à même le
sable, ont permis de valider l’utilisation du bois comme élément d’habillage et constructif. Choisi pour son
esthétique neutre et qualitative, il confère au projet son cadre chaleureux. Il permet non seulement d’affirmer une esthétique contemporaine mais également de dissimuler l’ossature type « Algeco » de 16 m2 qui abrite l’accueil. Le bois de ses façades est, conformément au règlement, peint en selon la référence « Sikkens N9.07.78 ».
Le mobilier est composé à la fois de bois (plateaux des tables), et d’éléments métalliques blancs (chaises et pieds de table). Les éléments ont été choisis car ils doivent être suffisamment lourds et ajourés pour ne pas s’envoler par temps de vent.
Que ce soit pour les clôtures ou les brise-soleil, les tasseaux ne constituent pas de surface pleine et de fait, n’occassionnent pas une prise au vent, limitant de façon drastique tout risque d’arrachement.